Le confinement nous aura certainement poussés à refaire notre cinémathèque personnelle. Entre classiques plus ou moins anciens et sorties sur les plateformes, beaucoup d'entre nous auront vu ce qu'ils s'étaient toujours promis de rattraper, certes sans l'ambiance de la sal...

Le confinement nous aura certainement poussés à refaire notre cinémathèque personnelle. Entre classiques plus ou moins anciens et sorties sur les plateformes, beaucoup d'entre nous auront vu ce qu'ils s'étaient toujours promis de rattraper, certes sans l'ambiance de la salle obscure. Avec le podcast Année lumière, c'est à une mise en contexte que l'on nous convie. "L'émission qui parle de cinéma, une année à la fois" s'arrête ainsi sur une cuvée choisie entre 1895 (années des débuts des frères Lumière) et 2021 et de passer en revue les films marquants. En 1977, Suspiria, Star Wars et Rencontres du troisième type débarquent sur les écrans et définissent, avec leurs différences d'approche de la science-fiction et du fantastique, les contours de ce qui fait blockbuster ou pas. C'est aussi l'arrivée de Ridley Scott et de David Lynch, qui sont ici présentés en face-à-face ludique. 1995 voit l'avènement, David Fincher en tête avec Seven, de la génération Propaganda. Sous la forme d'une discussion avec un journaliste spécialisé, chaque épisode replace chacun dans l'Histoire du 7e art et propose aussi un rapide tour du monde des salles la même année. Sans grands artifices mais avec musique d'époque, l'émission généreuse intéressera les curieux désireux de parfaire une culture cinéphilique en construction.