Qui succédera à la Japonaise Rumiko Takahashi en tant que Grand Prix du festival d'Angoulême, la grand-messe du 9e art qui se tient comme chaque année fin janvier? Depuis quelques années, ce sont les auteurs eux-mêmes qui ont été appelés à voter, faisant émerger trois noms qui font actuellement l'objet d'u...

Qui succédera à la Japonaise Rumiko Takahashi en tant que Grand Prix du festival d'Angoulême, la grand-messe du 9e art qui se tient comme chaque année fin janvier? Depuis quelques années, ce sont les auteurs eux-mêmes qui ont été appelés à voter, faisant émerger trois noms qui font actuellement l'objet d'un second tour -le Grand Prix sera dévoilé en ouverture du festival. On y retrouve, comme l'année dernière, l'Américain Chris Ware ( Jimmy Corrigan, Building Stories) et le Français Emmanuel Guibert ( Le Photographe, La Guerre d'Alan, Ariol), mais aussi, pour la première fois, la Française Catherine Meurisse, souvent célébrée à Angoulême et elle-même en lice pour le Fauve d'Or avec son impeccable Delacroix. Trois beaux noms qui feraient trois beaux Grand Prix, au sein d'un festival qui semble trouver son équilibre dans le grand écart qu'il effectue chaque année entre la grande kermesse aux dédicaces populaires et les expos pointues et internationales (avec entre autres Yoshiharu Tsuge, Robert Kirkman, Nicole Claveloux, Calvo, Wally Wood et... Catherine Meurisse). Seule véritable surprise attendue de cette 47e édition qui se tiendra dans un contexte politique et social particulièrement tendu en France: quel sera l'accueil réservé au président Macron, annoncé comme visiteur? Les auteurs faisaient encore chauffer les réseaux sociaux au moment d'écrire ces lignes pour décider de leurs actions. Car actions il y aura.