"Amyl and The Sniffers"

Sur scène, en fonction de votre état d'ébriété et de votre sens de l'humour, Amyl and The Sniffers peut vous réserver une plutôt bonne surprise. Essentiellement due au jeu de scène surexcité et iguanesque de sa chanteuse Amy Taylor. Sur disque, c'est par contre une autre affaire. Pas originaux pour un sou, carrément fatigants même et pas seulement à cause de la voix de canard de sa meneuse, les Australiens qui montent qui montent enquillent les gros clichés, cherchent encore comment pondre des chansons correctes et ressemblent davantage au groupe de Cassandra dans Wayne's World qu'aux nouveaux héros de Melbourne. Don't believe the hype...

Distribué par Rough Trade. le 30/06 à Rock Werchter.

5