Amore Dormiente

09/01/19 à 21:00 - Mise à jour à 11:51
Du Le Vif Focus du 10/01/19

Ce n'est jamais sans une impatience certaine que l'on découvre une exposition de Jan Van Imschoot (1963). À nos yeux, ce Gantois exilé en France n'est rien de moins que l'un des derniers peintres baroques dignes de ce nom en vie. " Anarcho-baroque", a-t-il coutume de préciser. Outre la cinématographie de sa touche -il voue une admiration sans borne au réalisateur anversois Harry Kümel-, on aime...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires