Bellular Hexatosis
...

Bellular Hexatosis ÉDITÉ ET DÉVELOPPÉ PAR PORPENTINE, ÂGE NC, DISPONIBLE GRATUITEMENT SUR PC ET MAC VIA HTTP://NEOTENOMIE.ITCH.IO/BELLULAR-HEXATOSIS 8 Après avoir fui le domicile familial à 14 ans, Porpentine Charity Heartscape a mené une vie d'errance qui l'a presque conduit à la rue. Cette coupure traversée de dépendances affectives malsaines lui aura au moins permis d'affirmer son identité sexuelle pour devenir la fille qu'il a toujours voulu être. Depuis son opération en 2012, la créatrice californienne de jeux d'aventure textuels exorcise d'ailleurs ses blessures de vie en multipliant récits interactifs et introspectifs. Cette production d'une vingtaine d'oeuvres minimalistes médite souvent sur les séquelles des violences subies par les femmes au quotidien. Aujourd'hui, elle amorce un virage sur Bellular Hexatosis. L'oeuvre numérique de Porpentine pourrait se résumer à une version trash, adulte et digitale des Livres dont vous êtes le héros. Sa prose touchante, tragique, cynique et parfois drôle ne se manifeste toutefois plus par des simples lignes de texte. Place à la 3D. Comme son This World Is Not My Home, Bellular Hexatosis plonge ainsi dans un univers onirique tapissé d'aplats fluo pale. Le rêve inquiétant -prêt à tourner au cauchemar à tout moment- demande au protagoniste de trouver un remède à sa soeur malade. L'expérience flotte comme une hallucination. La fille à sauver prend ainsi la forme d'une trombe d'eau géante émergeant d'un océan de soda. Les relations fraternelles se dévoilent par des dialogues abscons se référant à des vampires exclus. Mais l'oeuvre dont les déplacements précalculés évoquent Myst tient étonnamment bien la route. Au gamer de créer sa propre poésie, via des dialogues à choix multiples dont les phrases s'incrustent parfois dans des paysages. Explorer le coeur d'une cellule biologique aux couleurs fuchsia. Faire pleurer des yeux perchés sur un arbre. Le voyage drapé de nappes atmosphériques et de voix proches de Sigur Rós traduit les regrets de Porpentine face à sa soeur abandonnée. Bellular Hexatosis n'est toutefois pas le premier ouvrage interactif que la créatrice lui dédie. Il y a deux ans, Ultra Business TycoonIII filait ainsi comme une fausse simulation ludo-éducative enseignant les ficelles du business. Se moquant également des codes du jeu vidéo mainstream, l'aventure textuelle glissait ainsi comme une mise en abyme où l'on découvrait que sa moitié perdue, battue par ses parents, jouait en fait à un titre PC. Une foule d'autres thématiques fulgurantes portant notamment sur l'idée de refuges qu'offrent nos technologies face à l'horreur de la réalité transpercent la ludographie de Porpentine. Howling Dogs en 2012 exprimait ainsi le désarroi consécutif de la thérapie hormonale suivie par son auteur. La démarche n'est pas isolée. Et des titres transgenres fascinants comme Dys4ia d'Anna Anthropy, Mainichi de Mattie Brice ou Kim's Story de Kim Moss se multipliaient récemment. De quoi élever le medium gaming loin de Call of Duty. MICHI-HIRO TAMAÏ