Gaspar et sa fille Tessie s'installent à Akkinen, ville du grand nord qui vit au rythme de la société Géotrupe, entreprise spécialisée dans l'extraction de sables bitumeux. Ils s'installent chez Elias, frère de Gaspar et patron de Géotrupe, pour qui Gaspar va conduire d'énormes camions bennes. L'école n'ayant pas encore commencé, Tessie se promène dans les alentours et fait la...

Gaspar et sa fille Tessie s'installent à Akkinen, ville du grand nord qui vit au rythme de la société Géotrupe, entreprise spécialisée dans l'extraction de sables bitumeux. Ils s'installent chez Elias, frère de Gaspar et patron de Géotrupe, pour qui Gaspar va conduire d'énormes camions bennes. L'école n'ayant pas encore commencé, Tessie se promène dans les alentours et fait la connaissance d'Alslak et de Pekko. Ce dernier est un écologiste contestataire convaincu que la société pétrolière rejette ses eaux polluées dans la rivière locale. L'affaire prend une tournure inquiétante lorsque Pekko vient à disparaître. Les éditions Sarbacane sont spécialisées dans la littérature jeunesse. Elles élargissent de temps à autres leur horizon avec notamment ce sympathique thriller écologiste destiné à toute la famille. Les personnages sont typés sans être caricaturaux et l'auteur, tout en enfonçant quelques portes ouvertes, nous fait bien sentir les enjeux qui animent les deux parties antagonistes. D'un côté, Tessie qui essaye de convaincre son père de la gravité de la situation et lui-même pris entre sa fille et son frère. De l'autre, il souligne la problématique économique d'une société pourvoyeuse d'emplois mais dont les agissements laissent quelque peu à désirer. Et pour finir, une police observant le tout et qui a choisi son camp. La surprise vient du graphisme, paradoxalement issu d'une veine très rétro-réaliste: sans y ressembler il fait penser au studio Vandersteen. L'utilisation du noir et blanc avec des nuances de gris, le tout rehaussé de rouge orangé, rappelle les grandes heures du Journal Tintin et plus particulièrement les aventures du Prince Riri. C'est élégant et visuellement très agréable. Une bonne entrée pour les ados dans l'univers de la BD adulte et une bonne madeleine de Proust pour les vieux briscards.