Dans son brillant essai sur l'Afrique décolonisée intitulé Sortir de la grande nuit, l'universitaire Achille Mbembe démontrait que, par-delà les crises, les scepticismes occidentaux et les destructions, ce continent était en train de se réinventer. Il y montrait aussi combien il était difficile de se dessiner un avenir pour tous ces pays dont une partie du destin a été confisquée. N'empêche, l'auteur de Critique de la raison nègre pointait mieux que personne ces nouvelles sociétés en train d'émerger. Leur force? Réaliser leur synthèse sur le mode du réassemblage, de la " redistribution des différences entre soi et les autres". Bref, un nouvel univers créole favorisant la circul...