AES+F est un groupe d'artistes russes d'art contemporain que l'on ne présente plus, notamment depuis Inverso Mundus, une incroyable oeuvre vidéo aux contours oniriques dont il ne faut pas rater la bande-son particulièrement pertinente. Le collectif qui existe depui...

AES+F est un groupe d'artistes russes d'art contemporain que l'on ne présente plus, notamment depuis Inverso Mundus, une incroyable oeuvre vidéo aux contours oniriques dont il ne faut pas rater la bande-son particulièrement pertinente. Le collectif qui existe depuis 1987 dans sa version AES -comprendre Tatiana Arzamasova (1955), Lev Evzovich (1958), Evgeny Svyatsky (1957)- compte un "F" de plus -Vladimir Fridkes (1956)- depuis 1997. L'impact est d'autant plus fort que c'est avec une imagination débridée que les intéressés mêlent photographie, arts graphiques et vidéo. Le tout sans renier des disciplines comme la peinture et la sculpture. Jamais entendu parler? Il faut de toute urgence combler cette lacune. Bonne nouvelle: les intéressés livrent un site aussi visuellement percutant que lisible, qui reprend une grosse partie de la production (même les réalisations les plus anciennes sont évoquées). Pour chacun des projets, on découvre une bande-annonce mais également les différentes oeuvres qui en ont découlé, ce qui est réjouissant. Vu les contours de l'approche, on pouvait craindre une surenchère d'images faisant l'impasse sur les explications. Il n'en est rien. À l'instar d' Islamic Project, chacun des travaux est contextualisé et expliqué de façon concise et adéquate. Une mine d'or.