La régénération cellulaire et la vie éternelle ne sont plus uniquement souhaitées, mais recommandées dans la société ici dépeinte. Un fl...

La régénération cellulaire et la vie éternelle ne sont plus uniquement souhaitées, mais recommandées dans la société ici dépeinte. Un flic de 120 ans (incarné par Yvan Attal) enquête sur un suicide collectif de mineurs, crime ultime contre cette nouvelle loi d'airain. La création de Thomas Cailley (Les Combattants), certes parfois maladroite dans sa narration, est une réussite dans sa réalisation atmosphérique, teintée de spiritualité. Garance Marillier (Grave) y est absolument brillante. Suivant de peu Trepalium et d'autre séries francophones d'anticipation singulièrement oubliables, Ad Vitam pourrait bien être le point de référence du genre dans la langue de Jules Verne.