"Vous n'avez pas le monopole du coeur", avait asséné Valéry Giscard d'Estaing à François Mitterrand lors d'un débat télévisé resté célèbre, certains considérant la petite phrase assassine comme l'un des tournants de la campagne présidentielle française de 1974. Voire. La vérité politique d'un jour n'est toutefois pas celle cinématographique du lendemain. Entendez que si l'excellence socialiste Elio Di Rupo peut se prévaloir, depuis ...

"Vous n'avez pas le monopole du coeur", avait asséné Valéry Giscard d'Estaing à François Mitterrand lors d'un débat télévisé resté célèbre, certains considérant la petite phrase assassine comme l'un des tournants de la campagne présidentielle française de 1974. Voire. La vérité politique d'un jour n'est toutefois pas celle cinématographique du lendemain. Entendez que si l'excellence socialiste Elio Di Rupo peut se prévaloir, depuis 1984 déjà, d'avoir été l'instigateur du festival du film d'Amour, à Mons, son pendant libéral liégeois, Didier Reynders, a dû, pour sa part, se rabattre sur le (film) policier, ce qui ne s'invente pas. Le c£ur a, en définitive, ses raisons que, peut-être, la raison ignore... Voilà donc six ans que le festival international du film policier de Liège est venu s'ajouter à un calendrier saturé. Si l'on se souvient certes y avoir croisé l'excellent Pascal Bonitzer, venu présenter Le grand alibi en compagnie de Miou-Miou, voire encore Paul Michael "Starsky" Glazer sorti tout droit de seventies pétaradantes, la manifestation semble avoir fait v£u de confidentialité -rares, sans doute, sont ceux à se souvenir que Last Harbor, de Paul Epstein, y avait obtenu l'insigne de cristal du meilleur film en 2011. Huit films tenteront de lui succéder dans les prochains jours, compétition à laquelle il convient d'ajouter quelques avant-premières (au rang desquelles Le policier de Nadav Lapid, précédé d'une flatteuse réputation), un panorama, une compétition documentaire, un Focus Angleterre (avec notamment l'immortel 39 Steps d'Hitchcock; l'avantage des classiques, c'est qu'ils ont fait leurs preuves) et une soirée Bollywood -ce qui s'appelle ratisser large, donc. Côté invités, on pourra croiser Alexandre Arcady, Robin Davis, "qui a été assistant du grand Georges Lautner", nous rappelle le programme, et, qui sait, pousser la chansonnette avec Bernard Menez, également du jury. S'il s'en trouve encore après ça pour dire que Didier Reynders se pousse du col... Quant à savoir si cinéma et politique font bon ménage, c'est là une autre histoire. l FESTIVAL INTERNATIONAL DU FILM POLICIER DE LIÈGE, DU 19 AU 22/04. WWW.FESTIVALIEGE.BE J.F. PL.