Et si les chaînes d'information en continu existaient déjà en 1968? Comment auraient-elles couvert les évènements exceptionnels qui se sont tramés tant dans les institutions que sur les pavés? France télévisions nous propose ici une expérience singulière et franchement novatrice: ...

Et si les chaînes d'information en continu existaient déjà en 1968? Comment auraient-elles couvert les évènements exceptionnels qui se sont tramés tant dans les institutions que sur les pavés? France télévisions nous propose ici une expérience singulière et franchement novatrice: revivre, dans les conditions du direct, ce coup de tonnerre que fut la journée du dix juin 1968. "Des nouvelles dramatiques viennent de nous parvenir". Emilie Tran Nguyen et Djamel Mazi prennent immédiatement l'antenne, "à vous les studios". Depuis plusieurs jours, des centaines de lycéens et ouvriers affluent pour soutenir les grévistes de l'usine occupée Renault de Flins. La mort d'un jeune manifestant suivie par le décès, quelques heures plus tard, de deux hommes au coeur des affrontements avec les forces de l'ordre sur le gigantesque site Peugeot de Sochaux-Montbelliard, provoquent un nouvel embrasement. L'ampleur de la mobilisation est inédite. Envoyés spéciaux, experts en plateau, sociologues et éditorialistes sont sur le qui-vive. Au coeur de ce climat de violence, on est témoin, via les nombreuses interventions et les fascinantes images d'archives, du fossé entre les discours officiels et la réalité du terrain. Parmi les nombreux documentaires qui fleuriront lors de ces commémorations, voici certainement l'un des plus audacieux décryptages à s'offrir sur le sujet.