1. De Bruno Podalydès. Avec Denis Podalydès, Samir Guesmi, Bruno Podalydès. 1 h 50. Dist: Mélimédias.
...

1. De Bruno Podalydès. Avec Denis Podalydès, Samir Guesmi, Bruno Podalydès. 1 h 50. Dist: Mélimédias. 2. D' Emmanuel Mouret. Avec Emmanuel Mouret, Judith Godrèche, Déborah François. 1 h 25. Dist: Mélimédias. 3. D' Alain Guiraudie. Avec Hafsia Herzi, Ludovic Berthillot, Jean Toscan. 1 h 30. Dist: Mélimédias. Ils ne font pas d'ombre aux Ch'tis ou au Petit Nicolas. Ils ne font pas non plus les mêmes chiffres d'entrées... Mais les comédies d'auteur n'en fleurissent pas moins sur les écrans francophones avec un réel bonheur. Les hasards de la distribution font paraître simultanément 3 de ces films jouant de l'humour avec personnalité toujours, originalité souvent, radicalité parfois. Deux d'entre eux sont l'£uvre de réalisateurs-comédiens parmi les plus talentueux du cinéma actuel. De Bruno Podalydès, on avait déjà pu apprécier Versailles Rive Gauche, Dieu seul me voit, Liberté-Oléron et (sur un mode plus sérieux) 2 adaptations de Gaston Leroux, Le Mystère de lachambre jaune et Le Parfum de la dame en noir. Celui qui débuta en tournant... des publicités pour Air France avec son frère Denis compte toujours ce dernier au rang de ses interprètes fétiches. On le retrouve au générique de Bancs publics (Versailles Rive Droite), un film devant lequel on songe parfois à Jacques Tati. Même si le langage y tient une place plus importante que chez le réalisateur de Mon oncle, on retrouve une semblable manière de poétiser le réel. Tout commence par la découverte d'une banderole accrochée à une fenêtre et où on peut lire " Homme seul". Plusieurs personnes du voisinage vont vouloir en savoir plus... Suit un parcours à la fois intimiste et choral, dans un quartier où une troupe de comédiens complices joue une mémorable comédie humaine. Des bonus parfois étonnants achèvent de rendre le DVD à peu près indispensable! Certes, Fais-moi plaisir! n'est sans doute pas le meilleur film d'Emmanuel Mouret, l'acteur-scénariste-réalisateur de Changement d'adresse et d' Un baiser s'il vous plaît. Mais cette comédie doucement burlesque, où il cadre nonchalamment une intrigue amoureuse jusqu'aux salons du Palais de l'Elysée, ne manque assurément pas de charme. Mouret y retrouve sa complice habituelle et actrice fétiche Frédérique Bel, pour former un couple où un détail mineur suffit à instiller le soupçon. Les avances d'une femme mystérieuse (Judith Godrèche) emmenant le jeune héros vers des aventures surprenantes... Rohmer et Guitry d'une part, les comiques du muet et Tati (encore!) de l'autre, combinent leurs influences sur un Mouret qui nous offre aussi un amusant hommage au génial The Party de Blake Edwards. Point de bonus, malheureusement... Avec Le Roi de l'évasion, Alain Guiraudie propose une comédie plus décalée encore, et mâtinée de subversion clairement revendiquée. C'est l'histoire d'un quadragénaire, vendeur de matériel agricole et homosexuel, qui "vire de bord" au contact d'une adolescente rebelle. Leur amour interdit leur vaudra bien des ennuis, narrés sur un mode loufoque et foutraque, festif et libertaire, maladroitement sans doute mais avec une rare audace! Louis Danvers