Après le siècle des Lumières qui l'adulait, Spinoza a connu une éclipse durable ; il a été mis relativement hors jeu, puis il est devenu le grand réserviste de la République philosophique. Admiré, mais tenu à l'écart, jamais mainstream et toujours middlestream, il a incarné une autre voie, un potentiel chemin de traverse, une alternative inexplorée. Heureusement, depuis quelques années, sa relégation a pris fin. Comme en témoignent les colloques et les émissions qui lui sont consacrés dans les deux hémisphères, Spinoza est même à la mode. Cité, invoqué, célébré dans un nombre croissant de publications, il acquiert une centralité inédite. A l'occasion de la sortie du livre événement, Spinoza. L'autre voie, de la philosophe Blandine Kriegel, Le Vif/L'Express a cherché à comprendre les raisons de l'engouement spinoziste.
...