Ce mercredi débute l'incontournable festival littéraire de Charleroi dans les locaux du Vecteur. Depuis plus de vingt ans, Livresse occupe une place de choix dans le paysage culturel belge et tend à mélanger les oeuvres littéraires à d'autres formes artistiques. Avant tout consacré à la littérature alternative et indépendante, Livresse a pu se moderniser et grandir tout au long de ces 20 éditions.

Pour ouvrir le bal en ce 24 octobre, le festival carolorégien propose une projection de The End of The F***ing World, une série produite par Netflix qui illustre comment une BD peut être adaptée dans le monde de l'audiovisuel (lire à ce propos notre interview de Charles Forsman). Un programme bien rempli qui s'étalera sur trois jours; des concerts, une librairie éphémère, des projections, des expositions d'artistes, des lectures, des drinks, des concerts... Tout cela ponctué de discussions sur les utopies éditoriales autour de thèmes tel que le rap et la littérature.

Le festival se clôturera samedi 27 octobre avec un brunch livresque performé par le collectif SABIR et des activités pour enfant autour du thème des extra-terrestres, de quoi les faire voyager sur une autre planète et stimuler leur imagination.

Une programmation de choix avec des invités 100% belges: Sébastien Ministru, journaliste littéraire, Max de Radiguès, auteur de BD, Fred Castadot, scénariste, Bettina Ghio, auteur belge et Dominique Bordes, éditeur.

Emilie Petit