De Hervé Bourhis, Éditions Dargaud.

De la naissance de John Lennon en plein blitz au concert donné par Paul McCartney à Bercy, en décembre 2009, l'ouvrage se veut une véritable biographie en dessins d'un groupe qui, au final, n'aura existé qu'une petite dizaine d'années. Au-delà de ce qui est archi connu, le dessinateur s'est attaché à raconter les anecdotes et les rencontres qui ont influencé la musique et le style des Beatles. Comme il se doit, une grande partie de l'album retrace l'évolution de la collaboration entre Lennon et McCartney. Une émulation qui se transformera en rivalité au point qu'en 2002 (22 ans après la mort de John) Paul fera modifier le fameux Lennon-McCartney en McCartney-Lennon sur les chansons des Beatles qu'il a composées seul, comme le célèbre Blackbird.

C'est léger dans la présentation, dense dans le contenu et plaisant à parcourir. Une seule envie à la fin du bouquin: se replonger dans les classiques des Beatles que l'on avait déjà oubliés et que cette saine lecture a remis dans nos mémoires. Here comes the sun... l

V.G.

De la naissance de John Lennon en plein blitz au concert donné par Paul McCartney à Bercy, en décembre 2009, l'ouvrage se veut une véritable biographie en dessins d'un groupe qui, au final, n'aura existé qu'une petite dizaine d'années. Au-delà de ce qui est archi connu, le dessinateur s'est attaché à raconter les anecdotes et les rencontres qui ont influencé la musique et le style des Beatles. Comme il se doit, une grande partie de l'album retrace l'évolution de la collaboration entre Lennon et McCartney. Une émulation qui se transformera en rivalité au point qu'en 2002 (22 ans après la mort de John) Paul fera modifier le fameux Lennon-McCartney en McCartney-Lennon sur les chansons des Beatles qu'il a composées seul, comme le célèbre Blackbird. C'est léger dans la présentation, dense dans le contenu et plaisant à parcourir. Une seule envie à la fin du bouquin: se replonger dans les classiques des Beatles que l'on avait déjà oubliés et que cette saine lecture a remis dans nos mémoires. Here comes the sun... l V.G.