Lawrence Ferlinghetti est notamment à l'initiative de la maison d'édition City Lights Booksellers & Publishers qui éditera les plus grands artistes de la Beat Generation (Jack Kerouac, Allen Ginsberg, William Burroughs...), mais qui a également servi de tremplin à une littérature politique de gauche (Noam Chomsky par exemple) ou simplement des oeuvres littéraires d'auteurs (Charles Bukowsky, etc.).

Acteur de l'ombre, certains affirment pourtant que la Beat Generation n'aurait pas eu le succès qu'on lui connait sans le travail de Ferlinghetti. Il fut également un poète à succès. C'est à 101 ans que l'éditeur nous a quittés, lui qui a été actif jusqu'à son centenaire.

1953: Ouverture de sa librairie uniquement dédiée au livre de poche (le concept est de pouvoir transporter sa bibliothèque sur soi en permanence): City Lights. Le lieu est destiné à permettre aux écrivains anticonformistes de se rencontrer et d'échanger ensemble.

1955: Ferlinghetti publie Pictures of the Gone World, recueil de ses propres poèmes pour la série Les poètes de Poche.

1956: Édition du poème Howl d'Allen Ginsberg sur le recueil Howl & others poems.

Who ate fire in paint hotels or drank turpentine in Paradise Alley, death, or purgatoried their torsos night after night with dreams, with drugs, with waking nightmares, alcohol and cock and endless balls

S'en suivra l'arrestation de Ferlinghetti et Murao (directeur de la librairie), car le poème sera jugé obscène et indécent. Ginsberg et Ferlinghetti auront finalement gain de cause et cette affaire aura pour conséquence de faire de Howl le poème le plus célèbre de la Beat Generation.

1958: Publication de son plus célèbre recueil de poésie, A Coney Island of the Mind. Plus d'un million d'exemplaires seront vendus. Performance inédite pour un poète de la Beat generation.

But then finally she too lay down flat and just lay there looking up at nothing yet fingering the old flute which nobody played and finally looking over at him without any particular expression except a certain awful look of terrible depression

Extrait de A Coney Island of the Mind, 8

Charles Christiaens

Lawrence Ferlinghetti est notamment à l'initiative de la maison d'édition City Lights Booksellers & Publishers qui éditera les plus grands artistes de la Beat Generation (Jack Kerouac, Allen Ginsberg, William Burroughs...), mais qui a également servi de tremplin à une littérature politique de gauche (Noam Chomsky par exemple) ou simplement des oeuvres littéraires d'auteurs (Charles Bukowsky, etc.).Acteur de l'ombre, certains affirment pourtant que la Beat Generation n'aurait pas eu le succès qu'on lui connait sans le travail de Ferlinghetti. Il fut également un poète à succès. C'est à 101 ans que l'éditeur nous a quittés, lui qui a été actif jusqu'à son centenaire. 1953: Ouverture de sa librairie uniquement dédiée au livre de poche (le concept est de pouvoir transporter sa bibliothèque sur soi en permanence): City Lights. Le lieu est destiné à permettre aux écrivains anticonformistes de se rencontrer et d'échanger ensemble.1955: Ferlinghetti publie Pictures of the Gone World, recueil de ses propres poèmes pour la série Les poètes de Poche.1956: Édition du poème Howl d'Allen Ginsberg sur le recueil Howl & others poems. S'en suivra l'arrestation de Ferlinghetti et Murao (directeur de la librairie), car le poème sera jugé obscène et indécent. Ginsberg et Ferlinghetti auront finalement gain de cause et cette affaire aura pour conséquence de faire de Howl le poème le plus célèbre de la Beat Generation. 1958: Publication de son plus célèbre recueil de poésie, A Coney Island of the Mind. Plus d'un million d'exemplaires seront vendus. Performance inédite pour un poète de la Beat generation.Charles Christiaens