Neuf ans plus tard, son appel a-t-il été entendu? Oui, mais sans doute pas comme l'ancien résistant, décédé en 2013, l'imaginait. Certes, les millennials et les minots de la génération Z ont repris pied sur le terrain politique, en ordre dispersé le plus souvent, mais avec une fougue qui rappelle par sa combustion spontanée le mouvement Occupy Wall Street en 2011, premier signe visible du sursaut de la jeunesse contre un système en train de scier la branche sur laquelle l'humanité est assise. La perspective de voir de leur vivant la planète se transformer en cloaque les a définitivement arrachés à leur apathie et à leur indifférence crasse. Protester, manifester, pétitionner et revendiquer haut et fort un autre monde ne sont plus réservés désormais à une poignée d'idéalistes sortis d'un ...