Des bulles et des ballons. C'est ainsi qu'on peut lire, depuis dix ans, la ligne éditoriale du plus grand événement BD du pays. Un pari qui était loin d'être gagné en 2010, lorsque "l'année de la BD", qui ne devait durer qu'un an, s'est transformée en week-end festif sous la houlette de Visit Brussels, l'institution responsable des événements touristiques et événementiels à Bruxelles. Une décennie plus tard, le bilan est positif niveau fréquentation: l'année dernière, plus de 100 000 personnes ont fait le déplacement pour se promener dans les bulles et chapiteaux installés dans le parc de Bruxelles, et pour voir, le dimanche, les ballons de la Balloon's Day Parade défiler dans les rues -et parmi elles, de plus en plus de visiteurs d'un jour ou d'un week-end, belges et étrangers. Une formule gagnante donc, qui s'est étoffée avec les années -prix, conférences, ateliers, spectacles, expos et "festivals dans le festival" comme celui de Spirou- mais qui donne parfois l'impression de s'adapter plutôt qu'évoluer. Entamée dans le parc du Mont des Arts il y a dix ans, passée sans convaincre par Bozar, l...