Le Kanal-Centre Pompidou de Bruxelles sera investi par la Nuits des Idées à travers une dimension nocturne en effervescence, entre 19 et 23 heures, en parallèle de celles organisées hors de nos frontières, au travers de fuseaux horaires différents. La manière de penser le monde, dans un contexte d'urgences écologiques, sera débattue sous différentes déclinaisons et via la vision de personnalités en tout genre.

L'envergure culturelle de l'environnement, au-delà de l'écologie en tant que telle, sera théorisée de 19h à 20h entre le politicien socialiste Paul Magnette et Chantal Mouffe, penseuse progressiste ayant notamment inspiré la France Insoumise.

Le journaliste français Frédéric Ferrer mettra en scène une conférence/performance sur "la crise groenlandaise", un pays directement confronté au réchauffement climatique et la gestion autonome de ses ressources naturelles depuis 2010. Deux représentations sont prévues, à 20h15, et 21h45.

Entre 22h et 23h, la problématique "Le bilan carbone de la culture - Et si la culture se mettait au vert?" sera débattue par trois personnalités européennes: Alice Audouin, fondatrice d'Act of Change 21, Maarten Vanden Eynde, artiste belge basant ses travaux sur la "génétologie" (signifiant en outre la recherche sur le temps et ses conséquences: "Comment regarderons-nous le passé dans le futur? Que restera-t-il du présent?") et Ivana Müller, chorégraphe et dramaturge.

La juriste en droit international spécialisée dans les droits de l'homme et le droit humanitaire, Valérie Cabanes, et Guillaume Pitron, réalisateur du documentaire La guerre des métaux rares clôtureront cet événement autour d'une discussion sur la nécessité d'une nouvelle géologie.

Le même soir, deux autres évènements auront lieu à Anvers (urgences économiques) et à Liège (urgences politiques.)

Sandra Farrands