La Chambre a approuvé dans la nuit de jeudi à vendredi en séance plénière la proposition de loi du PS, cosignée par Ecolo-Groen, visant à soutenir les travailleurs du secteur culturel dans le contexte de la pandémie de Covid-19. Ce vote marque l'épilogue d'un parcours sinueux pour ce texte.

La Chambre n'a pas pu adopter jeudi en séance plénière une proposition de loi du PS, cosignée par Ecolo-Groen, visant à améliorer la situation des travailleurs du secteur culturel, fortement touchés par les mesures visant à ralentir la propagation du coronavirus. Quatre partis (N-VA, CD&V, Open Vld et Vlaams Belang) ont obtenu que le texte soit examiné par le Conseil d'Etat. Aucune urgence ne sera demandée, renvoyant potentiellement le vote à après les vacances parlementaires.

La Première ministre a entrouvert la porte: une perspective pourrait être donnée pour les événements situés entre ceux de 200 personnes, autorisés à partir du 1er juillet, et les grands rassemblements qui restent interdits jusqu'au 31 août. On travaille à un protocole de sécurité.

Faute de pouvoir rouvrir ses portes dans des conditions optimales, le Botanique consacrera son été à des résidences d'artistes, qui se clôtureront chacune par un concert diffusé en live streaming. Voici le programme.

Différents acteurs belges actifs dans la musique live ont lancé mardi le fonds de solidarité LIVE2020. L'initiative vise à collecter des financements pour offrir des perspectives au secteur, sévèrement touché par la crise liée à l'épidémie de Covid-19.

À tâtons. Dans le champ culturel, ce sont sans nul doute eux qui ont été frappés en plein coeur, dans leur condition d'existence: depuis le vendredi 13 mars à minuit, les arts de la scène, qui reposent sur la rencontre directe entre artistes et spectateurs, ensemble et proches les uns des autres, sont à l'arrêt, en attente de directives officielles.

Un "plan de relance" francophone pour le cinéma et l'audiovisuel a été mis sur pied par la ministre compétente Bénédicte Linard (Ecolo) et le Centre du Cinéma et de l'Audiovisuel (CCA) de Fédération Wallonie-Bruxelles. Il a été communiqué vendredi. Parmi les mesures dégagées: de nouveaux appels à projets créatifs, et des aides spécifiques pour accompagner la réouverture des petits cinémas soutenus par la Communauté française.

Le gouvernement bruxellois et les Commissions communautaires française (COCOF) et flamande (VGC) ont approuvé jeudi des mesures pour un montant de 8,4 millions d'euros en faveur du secteur de la culture et de la création. Parmi celles-ci, on relèvera la dotation d'un fonds de 5 millions d'euros permettant d'octroyer une aide exceptionnelle de maximum 1500 euros pour les travailleurs intermittents de la culture.

Bien malin celui ou celle qui peut dire avec certitude à quoi ressemblera la vie d'après. Assistera-t-on à un changement de paradigme radical débouchant sur un monde plus solidaire, plus conscient de ses responsabilités et moins obsédé par le profit et la consommation frénétique? Ou passé l'émoi de l'état d'urgence sanitaire, et une fois éloignée la perspective de la mort, se réveillera-t-on dans le même lit néolibéral qu'avant, et même peut-être "un peu plus pire", comme le pronostique joyeusement l'oracle Michel Houellebecq?

La culture est un bien de première nécessité, mais une nouvelle fois, le Conseil national de sécurité n'a rien proposé de tangible, mercredi. Humiliant, alors que le secteur attendait un traitement de choc. La confiance est rompue.