Numéro spécial Focus: grains de folie

Numéro spécial Focus: grains de folie
Féru de technologie et de cosmos, cette personnalité autiste dissèque sur papier voitures, fusées et autres navettes spatiales. La preuve avec cette "une" interstellaire! (Campagn'art)

On lève déjà un coin du voile de ce numéro spécial en vous présentant ici une dizaine d'artistes sur les 24 qui mettront la prochaine édition de Focus en couleurs. Un numéro hors normes pour des artistes pas comme les autres. Vous savez ce qu'il vous reste à faire: vendredi, foncez chez votre libraire favori!

FocusVif.be

Serge Delaunay

Féru de technologie et de cosmos, cette personnalité autiste dissèque sur papier voitures, fusées et autres navettes spatiales. La preuve avec cette "une" interstellaire! (Campagn'art)

Kenta

Grand amateur de Keith Haring, Kenta, 20 ans, joue principalement sur l'accumulation des noirs. (La Clairière)

Massimo Cottone

Les personnages masculins sont rares dans l'univers de Massimo Cottone, porté par un trait rapide et nerveux. (CréAHM)

Emmanuel Gonzales

Admirable portraitiste, Manuel Gonzales tend à surcharger ses peintures qu'il fait déborder de chiffres et de lettres. (CréAHM)

Bilal

Excellent dessinateur, Bilal termine cette année ses études secondaires, fort d'un trait élégant et élancé. (La Clairière)

Pascal Duquenne

Le premier prix d'interprétation masculine du festival de Cannes 96 a plus d'une corde à son arc. La preuve avec les compositions en noir et blanc du comédien. (CréAHM)

Willy Desmedt

Client d'une peinture abstraite, Willy Desmedt travaille essentiellement sur la superposition des couches, armé d'une maîtrise technique étonnante. (CréAHM)

Nour

Friand des grands formats, le travail de Nour n'est pas sans rappeler Picasso, donnant à la Vache qui rit des airs de Guernica. (La Clairière)

Kevin

Grand autiste baraqué, arborant un sweat-shirt 50 Cent, Kevin décline encore et encore le même dessin, rond et naïf, au gré des formats. (La Clairière)

Jamal

Trisomique, Jamal fournit un dessin brut de décoffrage, où le geste compte autant que la trace laissée in fine sur le support. (La Clairière)