L'exposition la plus populaire en 2014 fut Michaël Borremans: As sweet as it gets avec un chiffre de fréquentation jamais atteint de 144.000 visiteurs. L'exposition consacrée au peintre baroque Francisco de Zurbarán, tout comme celle consacrée à Rubens, ont également connu de grands succès auprès du public. Sensation et Sensualité, coproduit par le musée de Beaux-Arts d'Anvers (KMSKA) et la Royal Academy of Arts de Londres, a fermé ses portes dimanche à Bruxelles. Les visiteurs de la Royal Academy de Londres pourront la découvrir à partir du 24 janvier.

Deux expositions sont attendues début 2015: Faces now et Faces then dès le 6 février. Celles-ci évoquent l'histoire des portraits peints ou photographiés, de la Renaissance à aujourd'hui. Dès le 27 février, l'exposition Le Monde du Sultan. L'Orient Ottoman dans l'art de la Renaissance, montrera "l'attrait qu'exerça le Proche-Orient auprès des artistes occidentaux" et soulignera "l'influence du monde islamique sur la pensée de la Renaissance", selon les termes utilisés par Bozar. L'été prochain, le lieu culturel bruxellois sera le théâtre d'un grand festival autour de la mode belge. L'année se terminera par deux expositions dans le cadre d'Europalia Turquie.

L'exposition la plus populaire en 2014 fut Michaël Borremans: As sweet as it gets avec un chiffre de fréquentation jamais atteint de 144.000 visiteurs. L'exposition consacrée au peintre baroque Francisco de Zurbarán, tout comme celle consacrée à Rubens, ont également connu de grands succès auprès du public. Sensation et Sensualité, coproduit par le musée de Beaux-Arts d'Anvers (KMSKA) et la Royal Academy of Arts de Londres, a fermé ses portes dimanche à Bruxelles. Les visiteurs de la Royal Academy de Londres pourront la découvrir à partir du 24 janvier. Deux expositions sont attendues début 2015: Faces now et Faces then dès le 6 février. Celles-ci évoquent l'histoire des portraits peints ou photographiés, de la Renaissance à aujourd'hui. Dès le 27 février, l'exposition Le Monde du Sultan. L'Orient Ottoman dans l'art de la Renaissance, montrera "l'attrait qu'exerça le Proche-Orient auprès des artistes occidentaux" et soulignera "l'influence du monde islamique sur la pensée de la Renaissance", selon les termes utilisés par Bozar. L'été prochain, le lieu culturel bruxellois sera le théâtre d'un grand festival autour de la mode belge. L'année se terminera par deux expositions dans le cadre d'Europalia Turquie.