On l'évoquait il y a peu quand le groupe Ulysse participait au concept, proposant une Masterclass au Botanique et une rencontre avec des élèves de secondaire au Point Culture. Backstage, c'est tout d'abord un partenariat entre trois organismes faisant la promotion de la culture à Bruxelles. L'initiative est venue naturellement : le Point Culture faisait ses capsules J'aime Encore Bien en partenariat avec le Botanique (les vidéos mettaient souvent en scène les artistes qui se produisaient sur scène juste après). A la demande de Paul-Henri Wauters, directeur adjoint du Botanique, ils ont développé l'idée de Backstage : organiser des journées pour des élèves de la quatrième secondaire à la rhéto pour leur faire rencontrer des groupes, les ouvrir à la culture et surtout les éloigner de leur quotidien. Ils se sont ass...

On l'évoquait il y a peu quand le groupe Ulysse participait au concept, proposant une Masterclass au Botanique et une rencontre avec des élèves de secondaire au Point Culture. Backstage, c'est tout d'abord un partenariat entre trois organismes faisant la promotion de la culture à Bruxelles. L'initiative est venue naturellement : le Point Culture faisait ses capsules J'aime Encore Bien en partenariat avec le Botanique (les vidéos mettaient souvent en scène les artistes qui se produisaient sur scène juste après). A la demande de Paul-Henri Wauters, directeur adjoint du Botanique, ils ont développé l'idée de Backstage : organiser des journées pour des élèves de la quatrième secondaire à la rhéto pour leur faire rencontrer des groupes, les ouvrir à la culture et surtout les éloigner de leur quotidien. Ils se sont associés à Pierre de Lune, qui partage ses locaux avec le Botanique et qui avait déjà instauré des rencontres d'artistes avec des écoles. Le projet bat encore un peu de l'aile pour l'instant, mais ce n'est qu'une question de temps avant qu'il ne prenne véritablement son envol. "Nous aimerions bien formaliser un peu le truc, histoire de pouvoir rentrer un dossier et avoir des subsides, explique Igor Karagozian, conseilleur Soul, Rap et R&B pour le Point Culture, mais surtout responsable de la capsule 'J'aime Encore Bien'. Pour le moment le projet est porté par les subsides que les trois organisations reçoivent de la Communauté française."Au programme de ce concept innovant : une visite du musée du Botanique, des coulisses, des scènes et du fonctionnement de la salle, puis un showcase exclusif pour les deux classes qui ont la chance de participer. La journée-type se termine par une séance de questions-réponses avec les artistes, au Point Culture.Quatre artistes ont donc déjà participé au projet. Le premier était Témé Tan, en avril 2017, qui s'était dit vraiment comblé d'y avoir participé. Le groupe Run Sofa l'a ensuite imité, mais avec près d'un an d'attente puisqu'ils n'y ont contribué qu'en janvier de cette année. Les deux derniers groupes, assez en vogue pour le moment en Belgique, étaient Juicy et Ulysse, respectivement jeudi et vendredi dernier. Tous les artistes qui participent sont ceux qui sont en résidence au Botanique au moment des journées Backstage. "Notre objectif est de faire quatre journées Backstage par saison" ajoute Manon Marcélis, coordinatrice des projets Art à l'école chez Pierre de Lune.Alors que ce n'est que le début du projet, il rencontre déjà un franc succès auprès des enseignants et des élèves, avec pour preuve ce témoignage laissé par une professeure d'une école participante : "Les élèves ont passé une magnifique journée hors du temps, comme un moment suspendu qui les a laissés rêveurs... Ils ont adoré l'exposition qu'ils ont tous trouvée très intéressante, ils en ont gardé plein de belles images et pensent même y retourner pour découvrir d'autres artistes! Ils m'ont dit avoir appris beaucoup de choses concernant la musique, les tournées, le fonctionnement du Bota. Ensuite, le concert, même si ce n'était pas le genre de musique qu'ils écoutent, ils ont apprécié découvrir et être mis "en situation", ça les a transportés autre part, encore! Ca a piqué leur curiosité et certains se disent qu'ils reviendraient bien voir un concert au Bota!"Malheureusement, la demande est croissante et il est très compliqué de faire se coïncider les agendas du Botanique d'une part et celui des écoles d'autre part. C'est pourquoi les organisateurs ont dû refuser certaines écoles pour le moment. La suite de cette aventure n'est pas encore très claire, mais si l'opportunité de la faire migrer vers d'autres villes wallonnes se présente, Point Culture semble partant pour la saisir. "Ça pourrait être une bonne idée d'organiser ça avec les différentes antennes du Point Culture, comme Namur, Liège, etc. Il faudrait trouver une salle de concert dans ces villes-là qui accepterait de se joindre au projet et demander leur accord aux autres partenaires, mais c'est quelque chose qui pourrait se faire !" conclut Igor Karagozian.Guillaume Scheunders