© DR

"24h01" avait annoncé être au bord du gouffre fin juillet 2017 mais était parvenu à lever près de 80.000 euros en une dizaine de jours pour relancer la machine. "Nous arrêtons pour des raisons de trésorerie", précise au Soir Catherine Joie, rédactrice en chef, qui a pris les rênes du mook en janvier 2017. "Nous tenons à clôturer proprement", ajoute-t-elle, soit en remboursant les abonnements et en honorant journalistes, photographes et illustrateurs.

Pour en savoir plus sur la fin de 24h01, rendez-vous sur www.24h01.be