Tout a commencé jeudi matin avec ce hashtag #CommeDansUnFilmFrançais lancé sur twitter par l'internaute @DrStrangeLOL.

Les twittos n'ont pas tardé à fuser. Partagé une centaine de fois depuis sa publication, le début de scénario fictif a inspiré plus de 700 autres tweets sur les clichés que l'on peut retrouver dans les films made in France.

www.keyhole.co
© www.keyhole.co

Ces dernières années en effet, il semble qu'un film français peut être classé dans quatre catégories quasi immuables: soit un drame social (La loi du marché) soit un film de potes qui mangent du jambon et boivent du rosé (On voulait tout casser), soit un film-documentaire sur un jeune délinquant (La tête haute) ou encore une comédie romantique (Un peu, beaucoup, aveuglément).

Qui aurait cru que la fin du monde, Louis Garrel et une tartine allaient en inspirer autant?

Tout a commencé jeudi matin avec ce hashtag #CommeDansUnFilmFrançais lancé sur twitter par l'internaute @DrStrangeLOL.Les twittos n'ont pas tardé à fuser. Partagé une centaine de fois depuis sa publication, le début de scénario fictif a inspiré plus de 700 autres tweets sur les clichés que l'on peut retrouver dans les films made in France. Ces dernières années en effet, il semble qu'un film français peut être classé dans quatre catégories quasi immuables: soit un drame social (La loi du marché) soit un film de potes qui mangent du jambon et boivent du rosé (On voulait tout casser), soit un film-documentaire sur un jeune délinquant (La tête haute) ou encore une comédie romantique (Un peu, beaucoup, aveuglément). Qui aurait cru que la fin du monde, Louis Garrel et une tartine allaient en inspirer autant?