Quentin Tarantino s'est associé à Sony Pictures Television pour diffuser une série de films qui ont influencé le développement de Once Upon a Time... in Hollywood. Son film se passe à Los Angeles en 1969, juste avant que le mouvement du Nouvel Hollywood ne métamorphose l'industrie du film. Ce long-métrage est très personnel pour Tarantino, qui "y pense comme mon film mémoire. Alfonso [Cuarón] avait Roma et Mexico City en 1970. J'avais L. A. et 1969. C'est moi. C'est l'année qui m'a formée. J'avais six ans à l'époque. C'est mon monde. Et c'est ma lettre d'amour à L. A.", disait-il à Esquire. Ce sont donc des films issus de cette époque et de cet univers que propose de revoir Tarantino. Histoire de se plonger dans le contexte du Los Angeles de 1969 pour pouvoir mieux apprécier son film.

Bob & Carol & Ted & Alice (1969)

© Getty

Réalisé par Paul Mazursky, Bob & Carol & Ted & Alice est une comédie au sujet de deux couples affrontant une crise morale. Bob et Carol ont passé un week-end de thérapie de groupe. Ils sortent de là avec un point de vue tout à fait différent et plus moderne sur la sexualité. Leurs amis, Ted et Alice, hésitent entre refus et curiosité. Le film a été nommé pour quatre Oscars et a eu beaucoup de succès au moment de sa sortie, malgré le thème risqué du polyamour qu'il met en scène.

Fleur de cactus (1969)

Dans Fleur de cactus, Walter Matthau, Ingrid Bergman et Goldie Hawn sont impliqués dons un triangle amoureux des plus complexes. L'histoire est simple, un dentiste prétend être marié pour ne pas avoir à s'engager. Un jour il tombe vraiment amoureux et demande à son assistante de se faire passer pour sa femme. Cette comédie réalisée par Gene Saks permet à Goldie Hawn de remporter le Golden Globe du meilleur second rôle.

Easy Rider (1969)

Avec Easy Rider, Dennis Hopper réalisait un drame indépendant qui allait jouer un rôle fondamental dans le lancement du Nouvel Hollywood qui allait dominer les années 1970. Dennis Hopper et Peter Fonda y incarnent deux bikers traversant le Sud-Ouest américain. Devenu un emblème de la contreculture, le film a eu un grand succès malgré le petit budget avec lequel il a été réalisé.

Arizona Raiders (1965)

Représailles en Arizona, en VF, est un Western de William Witney. Dans le film de Tarantino, Leonardo DiCaprio joue le rôle d'un acteur qui s'est fait un nom en jouant dans une série western à la télévision. Il se bat pour se décoller de ce genre. L'acteur principal d'Arizona Raiders, Audie Murphy a servi d'inspiration pour le personnage de DiCaprio. Murphy était un vétéran de guerre devenu un très populaire acteur de Western.

Getting Straight (1970)

Connue sous le nom de Campus en français, cette comédie dramatique de Richard Rush est, elle aussi, un symbole du Nouvel Hollywood qui a changé drastiquement l'industrie du film. Elliot Gould (qu'on trouve déjà dans Bob & Carol & Ted & Alice) y incarne un vétéran de la guerre du Vietnam qui retourne à l'université pour obtenir son diplôme et enseigner l'anglais. Il se retrouvera embarqué dans une lutte estudiantine contre la médiocrité du régime politique et de la gestion de l'université.

The Wrecking Crew (1968)

Dans Once Upon a Time... in Hollywood, Margot Robbie incarne le personnage réel de Sharon Tate, actrice et femme de Roman Polanski. Il n'est donc pas étonnant que Tarantino conseille de regarder ce film, appelé Matt Helm règle son comte en français, dont le rôle principal est tenu par Sharon Tate. Dans cette comédie d'espionnage, elle joue une espionne maladroite aux cotés de Dean Martin et sous la direction de Phil Karlson. C'est un des derniers films sortis avant l'assassinat de la jeune actrice.

Model Shop (1969)

Model Shop est un film réalisé en anglais aux États-Unis par le réalisateur français Jacques Demy, à qui on doit notamment Les Parapluies de Cherbourg et Les Demoiselles de Rochefort. Le film n'a pas eu un énorme succès mais est devenu célèbre à cause de la patte colorée de Jacques Demy, cette fois appliquée à la ville de Los Angeles. Le film s'inscrit dans la continuité de Lola, Les Parapluies de Cherbourg et La Baie des anges.

Hammerhead (1968)

Alors que quasiment tous les films de la sélection de Tarantino sont américains, Les Requins volent bas, en français, est un thriller britannique réalisé par David Miller. Il s'agit d'un film d'espionnage où les services secrets britanniques cherchent à protéger les secrets de l'OTAN. Tout comme Audie Murphy, l'acteur Vince Edwards est ici probablement une inspiration pour le personnage de DiCaprio. En effet, Edwards est resté très longtemps à la télévision dans le rôle principal de la série Ben Casey avant de passer aux films.

Le Salaire de la violence (1958)

Ce film réalisé par Phil Karlson est l'un des premiers westerns en cinémascope technicolor. Dans ce long-métrage, un fermier élève à la dure ses deux fils. Le premier, Davey, se montre pacifiste alors que son frère, Ed, ne cherche que la violence. Le père ne cesse de protéger son fils en payant des dommages-intérêts ou en soudoyant des témoins, jusqu'à ce que les crimes ne deviennent trop graves pour être corrigés.

Battle of the Coral Sea (1959)

La Bataille de la mer de Corail de Paul Wendkos se centre autour d'un groupe de soldats américains à bord d'un sous-marin pendant la seconde guerre mondiale. Alors qu'ils sont en mission, ils deviennent les prisonniers des Japonais. Le groupe s'échappe et donne des informations précieuses aux alliés pour la bataille qui va suivre. Le rôle principal est tenu par Cliff Robertson, une grande star hollywoodienne dont la carrière s'est développée autant à la télévision qu'au cinéma.

Sophie Decaestecker