The Irishman est le dernier long-métrage de Martin Scorsese. Robert De Niro y joue le rôle d'un tueur à gages de la mafia, avec Joe Pesci et Al Pacino dans des rôles secondaires. Le film a été produit par Netflix et n'a donc eu qu'une courte durée de vie dans les salles de cinéma, malgré le fait qu'il ait été nommé pour de nombreux prix.

Pendant la promotion du film, Scorsese a fait la une des journaux en critiquant la domination des films de super-héros. Il affirme aujourd'hui que l'emprise des films de comics sur le monde du cinéma pourrait faire en sorte que The Irishman soit son dernier long métrage.

"On a beaucoup parlé du fait que les salles de cinéma ont été réquisitionnées par les films de super-héros - vous savez, juste des gens qui volent, qui frappent et qui s'écrasent", a déclaré le réalisateur au journal The Guardian. "C'est juste qu'il n'y a pas de place pour un autre genre de film. Je ne sais pas combien d'autres films je peux encore faire. Celui-ci était peut-être le dernier."

Le réalisateur de Goodfellas estime que beaucoup de ses plus célèbres films auraient maintenant du mal à entrer dans les salles de cinéma, car elles projettent toutes les mêmes blockbusters. "Vous pouvez ne pas aimer le film, mais on ne pourrait plus faire The Aviator aujourd'hui, ni Shutter Island, même avec Leo (DiCaprio) et moi", juge Martin Scorsese.

The Irishman est le dernier long-métrage de Martin Scorsese. Robert De Niro y joue le rôle d'un tueur à gages de la mafia, avec Joe Pesci et Al Pacino dans des rôles secondaires. Le film a été produit par Netflix et n'a donc eu qu'une courte durée de vie dans les salles de cinéma, malgré le fait qu'il ait été nommé pour de nombreux prix.Pendant la promotion du film, Scorsese a fait la une des journaux en critiquant la domination des films de super-héros. Il affirme aujourd'hui que l'emprise des films de comics sur le monde du cinéma pourrait faire en sorte que The Irishman soit son dernier long métrage."On a beaucoup parlé du fait que les salles de cinéma ont été réquisitionnées par les films de super-héros - vous savez, juste des gens qui volent, qui frappent et qui s'écrasent", a déclaré le réalisateur au journal The Guardian. "C'est juste qu'il n'y a pas de place pour un autre genre de film. Je ne sais pas combien d'autres films je peux encore faire. Celui-ci était peut-être le dernier."Le réalisateur de Goodfellas estime que beaucoup de ses plus célèbres films auraient maintenant du mal à entrer dans les salles de cinéma, car elles projettent toutes les mêmes blockbusters. "Vous pouvez ne pas aimer le film, mais on ne pourrait plus faire The Aviator aujourd'hui, ni Shutter Island, même avec Leo (DiCaprio) et moi", juge Martin Scorsese.