Plus gros succès de tous les temps pour un film interdit aux moins de 17 ans (R-Rated aux États-Unis), Joker réalisé par Todd Phillips, à qui l'on doit également la trilogie Very Bad Trip, aurait pu connaitre un tout autre destin. Papa de Shutter Island et Casino, le réalisateur Martin Scorsese a failli ajouter Joker à son énorme filmographie. "Je connais très bien le film et je connais très bien le réalisateur, explique-t-il lors d'une interview pour la BBC. Ma productrice Emma Tillinger Koskoff l'a produit. J'y ai beaucoup pensé au cours de ces 4 dernières années et j'ai déterminé que je n'avais pas le temps. Ce sont pour des raisons personnelles que j'ai décidé de ne pas m'investir dedans mais je connais très bien le scénario. Il y a une réelle énergie... et Joaquin (Phoenix). Vous avez là un travail remarquable."

Le metteur en scène a ajouté au média anglais que "pour moi, en fin de compte, je ne sais pas si j'aurais pu travailler sur ce type qui se transforme en personnage de comic book. Vous voyez ce que je veux dire? Il se développe en une abstraction. Ça ne veut pas dire que c'est du mauvais art, ce n'est juste pas pour moi... Les films de superhéros, comme je l'ai déjà dit, c'est une autre forme d'art. Ils ne sont pas faciles à faire. Il y des tas de gens très talentueux qui font de l'excellent travail et beaucoup de jeunes personnes les apprécient vraiment beaucoup."

Ces déclarations devraient apaiser, un peu, la polémique que Scorsese a lui-même lancée, il y a maintenant plusieurs semaines, déclarant que les films de superhéros étaient un divertissement plus proche des"parcs d'attractions" que du cinéma. Les propos émis par le cinéaste de 76 ans n'avaient pas manqué de faire réagir un grand nombre de personnes à Hollywood. Il n'empêche que le film de Todd Phillips demeure un film de superhéros, certes très différent de ce à quoi on est habitués et aux influences très "scorsesiennes" dans ce qu'il veut raconter et dans ses thématiques. Le long métrage s'inspirant notamment de films tels que Taxi Driver ou La valse des pantins, tous deux réalisés par Scorsese. Robert De Niro, égérie des films de Scorsese avant l'ère DiCaprio fait également partie du casting du film sur l'ennemi numéro un de Batman.

En ce qui concerne Martin Scorsese, son prochain film The Irishman avec au casting Robert De Niro, Al Pacino et Joe Pesci, sort le 27 novembre directement sur Netflix. Seuls quelques pays dont la Belgique, auront le privilège de pouvoir le voir en salles pour quelques séances exclusives.

Audry Losada Valle