Voilà tout juste vingt ans que Rosetta, des frères Dardenne, remportait la Palme d'or au festival de Cannes, point d'orgue d'une décennie faste pour le cinéma francophone belge. Afin de capitaliser sur les retombées internationales de l'événement, Wallimage voyait le jour dans la foulée, fonds régional visant à dynamiser et pérenniser l'industrie audiovisuelle wallonne par des investissements à effets multiplicateurs dans le secteur. Une affaire qui roule avec près de 400 coproductions, belges et internationales financées depuis (une liste courant de Alleluia, de Fabrice Du Welz, aux Frères Sisters, de Jacques Audiard, en passan...