Section parallèle du Festival de Cannes, la Semaine de la critique, créée en 1962, se consacre à la découverte de nouveaux talents. Elle ne présente que des premiers ou deuxièmes films.

Mimosas conte un voyage mystique dans les montagnes de l'Atlas au Maroc. "Un voyage géographique qui est aussi intérieur", a déclaré à l'AFP le réalisateur de 34 ans. Le dernier voyage d'un cheikh qui veut retourner dans son village natal pour mourir.

Né à Paris dans une famille d'immigrés galliciens, Oliver Laxe vit au Maroc. C'est le deuxième film du réalisateur, qui avait présenté en 2010 à la Quinzaine des Réalisateurs Vous êtes tous des capitaines, l'histoire d'un cinéaste qui tourne un film avec des enfants d'un centre social à Tanger.

Albüm du Turc Mehmet Can Mertoglu a pour sa part reçu le Prix Révélation France 4 et Prenjak de l'Indonésien Wregas Bhanuteja, celui du Prix Découverte Leica Cine du court métrage.

Le jury de la Semaine de la Critique était cette année présidée par l'actrice et réalisatrice française Valérie Donzelli (La Guerre est déclarée).

Le film Paulina (La Patota), de l'Argentin Santiago Mitre, avait reçu le Grand Prix en 2015.

Section parallèle du Festival de Cannes, la Semaine de la critique, créée en 1962, se consacre à la découverte de nouveaux talents. Elle ne présente que des premiers ou deuxièmes films.Mimosas conte un voyage mystique dans les montagnes de l'Atlas au Maroc. "Un voyage géographique qui est aussi intérieur", a déclaré à l'AFP le réalisateur de 34 ans. Le dernier voyage d'un cheikh qui veut retourner dans son village natal pour mourir.Né à Paris dans une famille d'immigrés galliciens, Oliver Laxe vit au Maroc. C'est le deuxième film du réalisateur, qui avait présenté en 2010 à la Quinzaine des Réalisateurs Vous êtes tous des capitaines, l'histoire d'un cinéaste qui tourne un film avec des enfants d'un centre social à Tanger.Albüm du Turc Mehmet Can Mertoglu a pour sa part reçu le Prix Révélation France 4 et Prenjak de l'Indonésien Wregas Bhanuteja, celui du Prix Découverte Leica Cine du court métrage.Le jury de la Semaine de la Critique était cette année présidée par l'actrice et réalisatrice française Valérie Donzelli (La Guerre est déclarée).Le film Paulina (La Patota), de l'Argentin Santiago Mitre, avait reçu le Grand Prix en 2015.