Le premier long métrage de Lukas Dhont concourra dans trois catégories (Meilleur film, Meilleur acteur et Prix de la découverte européenne) lors de la 31e cérémonie des European Film Awards (EFA), qui se tiendra samedi à Séville. Les couleurs de la Belgique seront par ailleurs également défendues par d'autres productions et coproductions dans les sections Animation, Court métrage et Prix du public.

Dans la catégorie Meilleur film, Girl est en lice face à Border d'Ali Abbasi, Dogman de Matteo Garrone, Heureux comme Lazzaro d'Alice Rohrwacher et Cold War de Pawel Pawlikowski. Par cette nomination, il devient ainsi le deuxième long métrage flamand à concourir de la sorte dans la plus importante section, après The Broken Circle Breakdown de Felix van Groeningen en 2013.

Victor Polster, l'acteur principal de Girl, est le plus jeune nommé pour un prix aux EFA après Jamie Bell pour son rôle dans Billy Elliot en 2000. Il tentera de se distinguer comme meilleur acteur et sera notamment opposé à Marcello Fonte (Prix d'interprétation masculine lors du Festival de Cannes pour Dogman) et Tomasz Kot (Cold War, Prix de la mise en scène à Cannes). Par ailleurs, le long métrage de Lukas Dhont fait aussi partie des six nommés pour le Prix de la découverte européenne. Cette récompense, remise annuellement par la Fédération internationale de la critique, est destinée au premier film d'un réalisateur européen. La Flandre n'avait plus été mise à l'honneur dans cette section depuis Adem de Hans Van Nuffel en 2011, qui était reparti avec le trophée.

Ovationné lors de sa présentation en première mondiale à Cannes en mai dernier, Girl était revenu de la ville côtière française avec quatre distinctions au total, dont la fameuse Caméra d'Or. Le drame, qui raconte l'histoire de Lara qui rêve de devenir danseuse étoile alors qu'elle est née dans le corps d'un garçon, est aussi nommé aux Golden Globes dans la catégorie des meilleurs films dans une langue étrangère. Récemment censuré sur la plateforme américaine de Netflix à cause des scènes où l'acteur de 15 ans apparaît nu, la version qui sera visionnée par l'Académie des Oscars sera quant à elle l'oeuvre originale. On saura à la mi-janvier si Girl, envoi officiel de la Belgique aux Oscars qui est encore sur la shortlist, sera effectivement nommé pour l'iconique cérémonie qui aura lieu le 24 février 2019.

Outre Girl, la coproduction belge Another Day of Life figure parmi les quatre films d'animation sélectionnés pour les EFA 2018. Réalisé par l'Espagnol Raùl de la Fuente et le Polonais Damian Nenow et présenté en première mondiale au Festival de Cannes en mai, le long métrage hybride mêlant de l'animation à des images d'époque et actuelles raconte l'histoire vraie du grand reporter polonais Ryszard Kapuscinski, qui, en quête de vérité, a rejoint un Angola en plein chaos au début de la guerre civile en 1975. Le film concourra face à Croc-Blanc d'Alexandre Espigares, Cro Man de Nick Park et Parvana, une enfance en Afghanistan de Nora Twomey.

Dans la section Comédie, la Belgique sera représentée par le biais du film franco-britannico-belge La Mort de Staline. Cette oeuvre d'Armando Lannucci, coproduite en Belgique par la Compagnie Cinématographique et Panache Productions, tentera de se distinguer face au film Le Sens de la Fête d'Eric Toledano et Olivier Nakache et Diamantino de Gabriel Abrantes et Daniel Schmidt. La Mort de Staline est également retenu pour le Prix du public.

Côté courts métrages, trois films belges figurent parmi les sélectionnés, à savoir Kapitalistis de Pablo Muñoz Gomez, Lâchez les chiens de Manue Fleytoux et Wildebeest de Nicolas Keppens et Matthias Phlips.

Emilie Petit