De chaque instant, le nouvel opus de Nicolas Philibert, consacré à la formation d'infirmier.e, et Terra franca, de Leonor Teles, sur la vie d'un pêcheur portugais au bord du fleuve Tejo, encadrent une programmation où il sera notamment question de la mémoire des luttes sociales ( Rien ne nous est donné de Benjamin Durand et l'adaptation de la BD Un homme est mort d'Étienne Davodeau), de la place des femmes dans le monde du travail (avec une séance de courts métrages réalisés par des femmes cinéastes) mais encore du merveilleux (avec Peau d'âme de Pierre Oscar Lévy, autour d'une équipe fouillant sur les vestiges du mythique Peau d'âne de Jacques Demy). Des rencontres, tables rondes (consacrées aux conflits sociaux mais aussi aux lendemains possibles aux filières agroalimentaires industrielles, avec en outre le film Nul homme n'est une île de Dominique Marchais), une exposition sous forme de carte blanche au festival d'art engagé Résonances, des événements en partenariat avec Point Culture et une master class de Sophie Bruneau, dont vient de sortir le remarquable Rêver sous le capitalisme, complètent un programme aussi dense que pertinent...

Terra Franca
De chaque instant, le nouvel opus de Nicolas Philibert, consacré à la formation d'infirmier.e, et Terra franca, de Leonor Teles, sur la vie d'un pêcheur portugais au bord du fleuve Tejo, encadrent une programmation où il sera notamment question de la mémoire des luttes sociales ( Rien ne nous est donné de Benjamin Durand et l'adaptation de la BD Un homme est mort d'Étienne Davodeau), de la place des femmes dans le monde du travail (avec une séance de courts métrages réalisés par des femmes cinéastes) mais encore du merveilleux (avec Peau d'âme de Pierre Oscar Lévy, autour d'une équipe fouillant sur les vestiges du mythique Peau d'âne de Jacques Demy). Des rencontres, tables rondes (consacrées aux conflits sociaux mais aussi aux lendemains possibles aux filières agroalimentaires industrielles, avec en outre le film Nul homme n'est une île de Dominique Marchais), une exposition sous forme de carte blanche au festival d'art engagé Résonances, des événements en partenariat avec Point Culture et une master class de Sophie Bruneau, dont vient de sortir le remarquable Rêver sous le capitalisme, complètent un programme aussi dense que pertinent...