La Fédération Wallonie-Bruxelles prévoit dès septembre un nouveau système d'aides à l'écriture et au développement d'oeuvres cinématographiques (longs métrages) fictionnelles initiées en Belgique francophone. Les aides à l'écriture sont entre autres multipliées, et les aides au développement seront aussi accessibles pour les projets de film au-delà de la 2e oeuvre d'un artiste.

Vote de la Commission de sélection

Au total, il y aura à partir de septembre un paquet prévu de 24 aides à l'écriture par an, de 12.500 euros chacune, de 12 aides "au développement artistique" (30.000 euros), pour la réécriture du scénario ou des travaux de recherche par exemple, et de 6 aides au développement production (30.000 euros). Comme les années précédentes, c'est la Commission de sélection des films (CSF) qui votera au fil de l'année sur les demandes d'aides financières, pour transmettre son avis à la ministre compétente.

La Fédération Wallonie-Bruxelles prévoit dès septembre un nouveau système d'aides à l'écriture et au développement d'oeuvres cinématographiques (longs métrages) fictionnelles initiées en Belgique francophone. Les aides à l'écriture sont entre autres multipliées, et les aides au développement seront aussi accessibles pour les projets de film au-delà de la 2e oeuvre d'un artiste.Au total, il y aura à partir de septembre un paquet prévu de 24 aides à l'écriture par an, de 12.500 euros chacune, de 12 aides "au développement artistique" (30.000 euros), pour la réécriture du scénario ou des travaux de recherche par exemple, et de 6 aides au développement production (30.000 euros). Comme les années précédentes, c'est la Commission de sélection des films (CSF) qui votera au fil de l'année sur les demandes d'aides financières, pour transmettre son avis à la ministre compétente.