Elle s'est révélée au grand public en 1959 en tenant le rôle principal dans "Hiroshima, mon amour" d'Alain Resnais. En 1961, elle a tourné dans "Léon Morin, prêtre" et l'année suivante dans "Therese Desqueyroux", ce dernier long-métrage lui valant le prix d'interprétation féminine à la Mostra de Venise.

Après une longue éclipse, elle revient au premier plan au cinéma en jouant dans "Amour" de Michael Haneke, Oscar du meilleur film étranger 2013 et Palme d'Or à du Festival de Cannes en 2012.

Un rôle titre qui lui permettra de décrocher plusieurs récompenses, dont le César de la meilleure actrice en 2013.

Elle s'est révélée au grand public en 1959 en tenant le rôle principal dans "Hiroshima, mon amour" d'Alain Resnais. En 1961, elle a tourné dans "Léon Morin, prêtre" et l'année suivante dans "Therese Desqueyroux", ce dernier long-métrage lui valant le prix d'interprétation féminine à la Mostra de Venise. Après une longue éclipse, elle revient au premier plan au cinéma en jouant dans "Amour" de Michael Haneke, Oscar du meilleur film étranger 2013 et Palme d'Or à du Festival de Cannes en 2012. Un rôle titre qui lui permettra de décrocher plusieurs récompenses, dont le César de la meilleure actrice en 2013.