"Malheureusement, je peux confirmer la mort de Birol Ünel. Il est mort hier (jeudi) à Berlin des suites d'une grave maladie", a déclaré à l'AFP une porte-parole du théâtre.

Birol Ünel était né en Turquie en 1961, avant d'émigrer en Allemagne avec ses parents. Il avait fait le conservatoire de Hanovre, puis multiplié les rôles dans des pièces de théâtre et à la télévision, notamment dans la célèbre série policière Tatort.

Mais ce sont ses rôles dans des films de Fatih Akin qui ont assis sa renommée. "Repose en paix, mon ami. Tu avais une lumière en toi qui m'a toujours ébloui", a réagi le réalisateur turco-allemand sur Instagram après l'annonce du décès.

Dans Head-On, en 2004, Ünel incarne un marginal alcoolique qui accepte d'épouser une jeune Allemande d'origine turque qui veut à tout prix échapper à sa famille traditionnelle très religieuse. Il reçoit plusieurs prix d'interprétation en Europe après ce rôle.

Akin et Ünel retravaillent ensemble en 2010 pour Soul Kitchen, une ode au métissage qui reçoit le Grand prix du jury au festival de Venise. Ünel y incarne le cuistot irascible d'un restaurant de Hambourg.

"Malheureusement, je peux confirmer la mort de Birol Ünel. Il est mort hier (jeudi) à Berlin des suites d'une grave maladie", a déclaré à l'AFP une porte-parole du théâtre.Birol Ünel était né en Turquie en 1961, avant d'émigrer en Allemagne avec ses parents. Il avait fait le conservatoire de Hanovre, puis multiplié les rôles dans des pièces de théâtre et à la télévision, notamment dans la célèbre série policière Tatort.Mais ce sont ses rôles dans des films de Fatih Akin qui ont assis sa renommée. "Repose en paix, mon ami. Tu avais une lumière en toi qui m'a toujours ébloui", a réagi le réalisateur turco-allemand sur Instagram après l'annonce du décès.Dans Head-On, en 2004, Ünel incarne un marginal alcoolique qui accepte d'épouser une jeune Allemande d'origine turque qui veut à tout prix échapper à sa famille traditionnelle très religieuse. Il reçoit plusieurs prix d'interprétation en Europe après ce rôle.Akin et Ünel retravaillent ensemble en 2010 pour Soul Kitchen, une ode au métissage qui reçoit le Grand prix du jury au festival de Venise. Ünel y incarne le cuistot irascible d'un restaurant de Hambourg.