Nous suivons trois femmes, fuyant à travers une région déchirée par la violence. Aux combats et aux destructions s'ajoutent les abus sexuels. Il faut s'échapper, survivre. Se passant de dialogues mais offrant une bande sonore très riche (bruits de la pluie, du vent, cris des animaux), Oscuro animal alterne longs plans fixes, panoramiques fascinants et courses en caméra portée à l'épaule. On respire avec les trois héroïnes, et avec elles on retient son souffle. C'est très fort, très beau malgré le contexte cruel, et d'une rare profondeur humaine.

DE FELIPE GUERRERO. AVEC MARLEYDA SOTO, LUISA VIDES GALIANO, JOCELYN MENESES. 1H47. ****

Nous suivons trois femmes, fuyant à travers une région déchirée par la violence. Aux combats et aux destructions s'ajoutent les abus sexuels. Il faut s'échapper, survivre. Se passant de dialogues mais offrant une bande sonore très riche (bruits de la pluie, du vent, cris des animaux), Oscuro animal alterne longs plans fixes, panoramiques fascinants et courses en caméra portée à l'épaule. On respire avec les trois héroïnes, et avec elles on retient son souffle. C'est très fort, très beau malgré le contexte cruel, et d'une rare profondeur humaine.