S'ouvrant sur un défilé de moutons qu'accompagne un monologue introspectif de l'auteur, le film multiplie les échappées on...

S'ouvrant sur un défilé de moutons qu'accompagne un monologue introspectif de l'auteur, le film multiplie les échappées oniriques en un geste plastique de toute beauté. Manière d'immerger le spectateur au confluent du réel et du rêve, non sans arpenter un champ d'investigation embrassant époques et cultures différentes, humains et non humains. Avec encore, en filigrane de cette réflexion critique, une question lancinante: "Confondons-nous insomnie et inadéquation aux normes imposées par la société?" Vaste sujet, trouvant ici une expression inspirée...