Le Français Yann Gozlan (Un homme idéal), c'est sûr, aime les thrillers paranoïaques américains des années 70 et 80 de type The Conversation ou Blow Out. À son t...

Le Français Yann Gozlan (Un homme idéal), c'est sûr, aime les thrillers paranoïaques américains des années 70 et 80 de type The Conversation ou Blow Out. À son tour, et à leur suite, il imagine l'histoire d'une obsession liée à un enregistrement sonore. Soit l'enquête menée avec acharnement, et seul contre tous, par un analyste constipé et maniaque (Pierre Niney) afin de découvrir ce qui se cache vraiment derrière une catastrophe aérienne sans précédent. Long et scolaire, voire parfois carrément fastidieux, Boîte noire peine hélas à rendre son jeu de piste un tant soit peu attrayant. Adoptant une esthétique clinique de film d'entreprise, un long métrage, au fond, à l'image de son protagoniste: amidonné.