[Critique ciné] Alita: Battle Angel, un spectacle cyberpunk édulcoré

14/02/19 à 12:07 - Mise à jour à 12:07
Du Le Vif Focus du 14/02/19

SCIENCE-FICTION/ACTION | James Cameron et Robert Rodriguez adaptent le manga Gunnm de Yukito Kishiro.

[Critique ciné] Alita: Battle Angel, un spectacle cyberpunk édulcoré

Dans un futur post-apocalyptique, un docteur recueille dans une décharge les restes d'une androïde, et lui redonne vie en utilisant le corps de cyborg initialement prévu pour sa fille tragiquement décédée. L'adolescente, appelée Alita, se révélera la plus redoutable des guerrières... Initiée par James Cameron, confiée (par manque de temps) à Robert Rodriguez, l'adaptation du manga Gunnm de Yukito Kishiro (paru de 1990 à 1995) propose un spectacle cyberpunk édulcoré, unidimensionnel, spectaculaire dans les nombreuses scènes d'action mais infantile dans le récit comme dans les personnages. Autour de la jeune Rosa Salazar (aux yeux de CGI immenses, façon anime), de bons comédiens jouent très en deçà de leur talent. Pauvre Mahershala Ali, dont le méchant n'est qu'une enveloppe vide!

De Robert Rodriguez. Avec Rosa Salazar, Christoph Waltz, Jennifer Connelly. 2h02. Sortie: 13/02. **