Humblement annoncée comme un vaudeville, la comédie Antoinette dans les Cévennes dépasse les attentes. Caroline Vignal nous raconte la romance désespérée d'Antoinette, une institutrice campée par Laure Calamy (aperçue notamment dans la série Netflix Dix pour cent). Son amant lui pose un lapin pour s'en aller en randonnée avec sa femme dans les Cévennes. L'institutrice ne l'entend pas de cette oreille et part en vadrouille pour le retrouver. Dans un entretien accordé au Monde, Caroline Vignal explique l'origine du scénario:"J'avais 17 ans. Au lycée Voltaire, à La Source près d'Orléans, il y avait un tout jeune prof de philosophie qui donnait des cours particuliers à une copine. Évidemment je fantasmais sur lui. Il venait de Paris le lundi, repartait le mardi, écrivait pour le cinéma. Je me suis mis en tête, pour provoquer la rencontre, comme Antoinette avec la promenade à âne, de prendre le train pour Paris sans rien ne dire à personne. La première fois, je l'ai raté, la deuxième fois, il m'a tenu la porte de la rame, j'ai cru m'évanouir. Après, j'arpentais le couloir en lisant L'Imaginaire, de Sartre, toujours la même phrase : "Il est certain que lorsque je perçois en moi l'image de Pierre, Pierre est l'objet de ma conscience."

Un décor frais et rural qui sert de terrain de jeu à Laure Calamy et son principal interlocuteur : Patrick, un âne récalcitrant. Antoinette dans les Cévennes se veut plus proche d'un road movie comique qu'on pourrait le croire à la lecture du synopsis.

Liste complète de nominations d'Antoinette dans les Cévennes aux César 2021:

Meilleur son pour Jean-Paul Hurier, Fred Demolder et Guillaume Valeix

Meilleur montage pour Annette Dutertre

Meilleur scénario original pour Caroline Vignal

Meilleure musique originale pour Matei Bratescot

Meilleure photographie pour Simon Beaufils

Meilleur film

César de la Meilleure actrice pour Laure Calamy

César du Meilleur acteur dans un second rôle pour Benjamin Lavernhe

Charles Christiaens

Humblement annoncée comme un vaudeville, la comédie Antoinette dans les Cévennes dépasse les attentes. Caroline Vignal nous raconte la romance désespérée d'Antoinette, une institutrice campée par Laure Calamy (aperçue notamment dans la série Netflix Dix pour cent). Son amant lui pose un lapin pour s'en aller en randonnée avec sa femme dans les Cévennes. L'institutrice ne l'entend pas de cette oreille et part en vadrouille pour le retrouver. Dans un entretien accordé au Monde, Caroline Vignal explique l'origine du scénario:"J'avais 17 ans. Au lycée Voltaire, à La Source près d'Orléans, il y avait un tout jeune prof de philosophie qui donnait des cours particuliers à une copine. Évidemment je fantasmais sur lui. Il venait de Paris le lundi, repartait le mardi, écrivait pour le cinéma. Je me suis mis en tête, pour provoquer la rencontre, comme Antoinette avec la promenade à âne, de prendre le train pour Paris sans rien ne dire à personne. La première fois, je l'ai raté, la deuxième fois, il m'a tenu la porte de la rame, j'ai cru m'évanouir. Après, j'arpentais le couloir en lisant L'Imaginaire, de Sartre, toujours la même phrase : "Il est certain que lorsque je perçois en moi l'image de Pierre, Pierre est l'objet de ma conscience."Un décor frais et rural qui sert de terrain de jeu à Laure Calamy et son principal interlocuteur : Patrick, un âne récalcitrant. Antoinette dans les Cévennes se veut plus proche d'un road movie comique qu'on pourrait le croire à la lecture du synopsis. Charles Christiaens