Alors que Jennifer Lawrence rayonne dans le deuxième volet de Hunger Games, actuellement en salles, il est clair que l'égalité des genres est loin d'être un fait dans le cinéma hollywoodien. C'est ce qu'a voulu démontrer, chiffres à l'appui, la New York Film Academy, dans une infographie éloquente relayée par nos confrères de La Libre et du Standaard.

Pour mettre à jour la condition de la femme dépeinte sur les écrans, la NYFA a passé au crible les 500 films les plus regardés entre 2007 et 2012. Et parmi ces nombreux blockbusters, on se rend compte que seuls 30% des personnages qui prennent la parole sont des femmes. Ou encore que ces dernières se dénudent partiellement à l'écran dans plus de 26% des cas... Contre 9% pour les hommes.

L'étude s'intéresse également aux salaires, aux récompenses ou encore aux femmes qui officient derrière la caméra. À voir dans l'infographie ci-dessous.

Alors que Jennifer Lawrence rayonne dans le deuxième volet de Hunger Games, actuellement en salles, il est clair que l'égalité des genres est loin d'être un fait dans le cinéma hollywoodien. C'est ce qu'a voulu démontrer, chiffres à l'appui, la New York Film Academy, dans une infographie éloquente relayée par nos confrères de La Libre et du Standaard.Pour mettre à jour la condition de la femme dépeinte sur les écrans, la NYFA a passé au crible les 500 films les plus regardés entre 2007 et 2012. Et parmi ces nombreux blockbusters, on se rend compte que seuls 30% des personnages qui prennent la parole sont des femmes. Ou encore que ces dernières se dénudent partiellement à l'écran dans plus de 26% des cas... Contre 9% pour les hommes. L'étude s'intéresse également aux salaires, aux récompenses ou encore aux femmes qui officient derrière la caméra. À voir dans l'infographie ci-dessous.