"Il est mort tranquillement dans son sommeil à 5h37 du matin (heure locale) à son domicile à Johannesburg", a annoncé à l'AFP Liza Essers, directrice de la galerie Goodman.

Goldblatt était connu pour son travail qui racontait les atrocités de la ségrégation raciale commises par le gouvernement de la minorité blanche depuis 1948, année d'introduction des lois d'apartheid (développement séparé selon les races).

Goldblatt a été le premier photographe sud-africain à exposer en solo au Museum of Modern Art (MOMA) de New York en 1988. Il a aussi exposé au Centre Pompidou de Paris;

Selon la conservatrice d'art sud-africaine, Monique Vajifdar, Goldblatt était l'un des "meilleurs chroniqueurs sociaux" du pays. "Un grand arbre est tombé, et nous avons perdu l'un de nos trésors nationaux vivants."

Goldblatt était marié, père de trois enfants et avait plusieurs petits-enfants. Ses obsèques auront lieu mardi à Johannesburg.