Dès jeudi, à Mons, les habitants peuvent devenir acteurs de leur propre quotidien. Une dizaine de rues du centre-ville se métamorphoseront pour le tournage de Mons street reView. Pour quel résultat? Le 1er janvier 2015, le tournage aura abouti à une visite guidée interactive de la ville, sur le même principe que Google Street View.

Les Montois au coeur d'un projet numérique et artistique

Appel à candidature : "Mons 2015 lance un appel aux Montois: faire l'épouvantail rue des Galliers? Boire un verre sur la Place du Marché aux Herbes recouverte de mousse? Lutter contre une pluie de balles de ping-pong rue de la Raquette? Attraper des voitures dans des filets Place de Bootle? Accompagner un cortège de bébés rue Verte, etc. Vous n'êtes pas au bout de vos surprises!"

Le projet s'inscrit ainsi dans la politique culturelle de la ville, qui sera Capitale européenne de la Culture en 2015. Car, après tout, comme le rappelait Laurent Raphaël en citant judicieusement le dramaturge Jean-Marie Piemme dans son récent édito, la culture ne doit-elle tenir un rôle nécessaire? "Une société qui néglige la culture, que voit-elle? Pas grand-chose. Elle fait face au mur. Elle mange, elle boit, elle dort, elle se reproduit, elle amasse, on y vit, on y meurt, et voilà tout. (...) La culture est un marchepied, une sorte d'échelle, un tremplin. Voilà, un tremplin! Avec elle, on peut se hisser, devenir plus grand que soi-même, voir mieux, voir plus loin, voir autre chose, voir au-delà du mur" et même jusque dans les rues de Mons.

"Là où la technologie rencontre la culture "

Après la semaine du (Big) Data Art début mai, la performance du KIKK à la croisée des arts digitaux en mars dernier et les nombreuses conférences autour des arts et de la technologie, le slogan de Mons 2015 s'affirme dans sa directive artistique: les arts numériques sont à l'honneur, et Mons street reView n'y a pas échappé. A l'aide d'une caméra à 360°, Mons aura le droit à sa version 2.0 captée par une série de happenings et jouée par les Montois. Porté par la compagnie Xtnt, le projet sera ensuite entre les mains du centre Technocité en utilisant la technologie Immersive Media qui permet de naviguer virtuellement dans les rues, en la détournant ici pour le projet culturel.

Une cartographie numérique, faite maison (des workshops seront même organisés pour aider au développement du projet en post-production) et locale. La technologie au service de la proximité et des arts: l'occasion finalement d'une performance collective pixellisée accessible au plus grand nombre.

Infos pratiques

Dès jeudi, à Mons, les habitants peuvent devenir acteurs de leur propre quotidien. Une dizaine de rues du centre-ville se métamorphoseront pour le tournage de Mons street reView. Pour quel résultat? Le 1er janvier 2015, le tournage aura abouti à une visite guidée interactive de la ville, sur le même principe que Google Street View. Les Montois au coeur d'un projet numérique et artistiqueLe projet s'inscrit ainsi dans la politique culturelle de la ville, qui sera Capitale européenne de la Culture en 2015. Car, après tout, comme le rappelait Laurent Raphaël en citant judicieusement le dramaturge Jean-Marie Piemme dans son récent édito, la culture ne doit-elle tenir un rôle nécessaire? "Une société qui néglige la culture, que voit-elle? Pas grand-chose. Elle fait face au mur. Elle mange, elle boit, elle dort, elle se reproduit, elle amasse, on y vit, on y meurt, et voilà tout. (...) La culture est un marchepied, une sorte d'échelle, un tremplin. Voilà, un tremplin! Avec elle, on peut se hisser, devenir plus grand que soi-même, voir mieux, voir plus loin, voir autre chose, voir au-delà du mur" et même jusque dans les rues de Mons. "Là où la technologie rencontre la culture "Après la semaine du (Big) Data Art début mai, la performance du KIKK à la croisée des arts digitaux en mars dernier et les nombreuses conférences autour des arts et de la technologie, le slogan de Mons 2015 s'affirme dans sa directive artistique: les arts numériques sont à l'honneur, et Mons street reView n'y a pas échappé. A l'aide d'une caméra à 360°, Mons aura le droit à sa version 2.0 captée par une série de happenings et jouée par les Montois. Porté par la compagnie Xtnt, le projet sera ensuite entre les mains du centre Technocité en utilisant la technologie Immersive Media qui permet de naviguer virtuellement dans les rues, en la détournant ici pour le projet culturel. Une cartographie numérique, faite maison (des workshops seront même organisés pour aider au développement du projet en post-production) et locale. La technologie au service de la proximité et des arts: l'occasion finalement d'une performance collective pixellisée accessible au plus grand nombre.