Depuis la fin du XIXesiècle, la modernité, née avec Charles Baudelaire, ne cesse de susciter le débat. Rejetée, récusée ou adoptée, de nombreuses oeuvres se sont créées en réaction à ce concept. Moderniteit à la belge a voulu retracer son histoire à travers des collections des MrBAB et de quelques oeuvres invitées.

L'exposition se divise en 18 salles pour 18 thématiques différentes (résistance au moderne, avant-garde, arrière-garde ...). Elle met en avant des artistes (Broodthaers, Magritte, Rops, Chagall...), des courants (fauvisme, expressionnisme, surréalisme...), et des thèmes (les natures mortes, les visages, la mer, la ville tentaculaire). Un "choix subjectif" d'oeuvres visant à démontrer que "liberté de pensée, ironie, scepticisme face aux dogmes des avant-gardes, refus de toute vérité imposée pourraient qualifier une forme de modernité à la belge".

Quant à savoir s'il existe réellement une modernité à la belge, Michel Draguet, directeur général des MrBAB, "espère avoir montré que l'Art belge n'appartient pas à la modernité des avant gardes historiques".

À l'occasion de cette exposition, Michel Draguet a souhaité inviter le visiteur au dialogue. Il pourra poser ses questions, avis et réflexions sur l'exposition, l'art belge et la modernité en général sur le compte Twitter @draguetmichel.

Depuis la fin du XIXesiècle, la modernité, née avec Charles Baudelaire, ne cesse de susciter le débat. Rejetée, récusée ou adoptée, de nombreuses oeuvres se sont créées en réaction à ce concept. Moderniteit à la belge a voulu retracer son histoire à travers des collections des MrBAB et de quelques oeuvres invitées.L'exposition se divise en 18 salles pour 18 thématiques différentes (résistance au moderne, avant-garde, arrière-garde ...). Elle met en avant des artistes (Broodthaers, Magritte, Rops, Chagall...), des courants (fauvisme, expressionnisme, surréalisme...), et des thèmes (les natures mortes, les visages, la mer, la ville tentaculaire). Un "choix subjectif" d'oeuvres visant à démontrer que "liberté de pensée, ironie, scepticisme face aux dogmes des avant-gardes, refus de toute vérité imposée pourraient qualifier une forme de modernité à la belge".Quant à savoir s'il existe réellement une modernité à la belge, Michel Draguet, directeur général des MrBAB, "espère avoir montré que l'Art belge n'appartient pas à la modernité des avant gardes historiques".À l'occasion de cette exposition, Michel Draguet a souhaité inviter le visiteur au dialogue. Il pourra poser ses questions, avis et réflexions sur l'exposition, l'art belge et la modernité en général sur le compte Twitter @draguetmichel.