Zoo Project, de son vrai nom Bilal Berreni, avait dessiné "le visage de la révolution" en Tunisie, puis à la frontière libyenne. Ces dessins en pied représentaient les martyrs de la révolution du printemps arabe. Le visage des innocents était porté là, grandeur nature.

Depuis ses 15 ans, Zoo Project dessinait sur les murs de son quartier parisien du Xxe arrondissement. La ville connait à présent par coeur ses fresques en noir et blanc. Son dernier travail, "C'est assez bien d'être fou" a été mis en ligne il y a un mois par le réalisateur Antoine Page qui voyagea dans toute l'Europe avec le jeune homme.

Martyrs, par Zoo Project, DR
Martyrs, par Zoo Project © DR

Etant déjà passé par Détroit, Michigan une première fois, la deuxième visite de Bilal Berreni s'arrêtera en juillet dernier. La famille était sans nouvelle de lui. Son corps a seulement été identifié ce mois de mars. L'inspecteur Sarah Krebs avait noté le détail de ses bottes "à l'européenne".

Le Detroit Free Press rapporte qu'il a été tué d'une balle dans la tête. Les circonstances de sa mort reste cependant inconnues. Le DFP a lancé un appel à la communauté des artistes de Détroit pour tenter d'en savoir plus.

Zoo Project, de son vrai nom Bilal Berreni, avait dessiné "le visage de la révolution" en Tunisie, puis à la frontière libyenne. Ces dessins en pied représentaient les martyrs de la révolution du printemps arabe. Le visage des innocents était porté là, grandeur nature. Depuis ses 15 ans, Zoo Project dessinait sur les murs de son quartier parisien du Xxe arrondissement. La ville connait à présent par coeur ses fresques en noir et blanc. Son dernier travail, "C'est assez bien d'être fou" a été mis en ligne il y a un mois par le réalisateur Antoine Page qui voyagea dans toute l'Europe avec le jeune homme. Etant déjà passé par Détroit, Michigan une première fois, la deuxième visite de Bilal Berreni s'arrêtera en juillet dernier. La famille était sans nouvelle de lui. Son corps a seulement été identifié ce mois de mars. L'inspecteur Sarah Krebs avait noté le détail de ses bottes "à l'européenne". Le Detroit Free Press rapporte qu'il a été tué d'une balle dans la tête. Les circonstances de sa mort reste cependant inconnues. Le DFP a lancé un appel à la communauté des artistes de Détroit pour tenter d'en savoir plus.