Suite à la frayeur faite par la suppression de son contrat-programme en 2018, l'ASBL tournaisienne à l'origine de l'événement la Piste aux Espoirs revient du 12 au 17 mars, forte d'un nouveau subside de 60.000 euros sur 5 ans, avec une programmation finement orchestrée pour proposer le meilleur des arts du cirque.

Durant cinq jours, le gratin associatif local se mobilisera pour mettre en scène le meilleur des arts circassiens et surtout pour accueillir un public familial à travers des spectacles en soirée et des performances d'arts de rue en journée. Les samedi 16/03 et dimanche 17/03 de 10h à 12h, deux ateliers d'initiation pour petits et grands auront lieu au Barnum, un chapiteau réputé très convivial où festivaliers, bénévoles et artistes se croiseront.

L'ASBL assure notamment un suivi pour les artistes en phase de création. "Nous sommes reconnus comme centre scénique. Notre rôle est donc d'aider les artistes circassiens à la création de spectacles. Ce festival sert de vitrine, il leur offre de la visibilité auprès des programmateurs", confiait la programmatrice Constance Paris à la RTBF.

Dans le numéro du vendredi 1er mars du Courrier de l'Escaut, elle expliquait également leur volonté de revenir au mode opératoire des débuts du festival qui faisait un concours, évoluant vers une programmation de longs spectacles. "Pour notre cabaret des 30 ans, nous avons voulu revenir à cette idée de petits numéros qui permettent de découvrir de nombreuses disciplines du cirque, dont certaines qu'on a rarement l'occasion de voir! Le spectacle sera ponctué de surprises, et d'autres réjouissances explosives dans cette idée de vouloir faire la fête à la Piste, d'autant plus qu'elle a failli disparaître..."

Jusqu'au 24/03, la cave médiévale de l'office du tourisme de Tournai accueille l'exposition de cinq photographes sur l'histoire de la Piste aux Espoirs.

La programmation est visible via leur site web.

Sandra Farrands