C'est vrai pour les données personnelles (rendez-vous chez le dentiste, factures à payer...) et pour le flux permanent d'infos futiles ou essentielles qui pleuvent des écrans et participent au mal du siècle: l'infobésité. Mais c'est vrai aussi pour les loisirs culturels, dont l'offre a explosé ces dernières années avec la multiplication, en vrac, des chaînes télé payantes, du gaming en réseau et des plates-formes de streaming vidéo.
...