Il y a 75 ans, les nazis organisaient à Lucerne (Suisse) une vente d'oeuvres d'art confisquées aux musées allemands car considérées comme dégénérées. Cent vingt-cinq lots avaient été mis aux enchères, dont des tableaux de Picasso, Gauguin, Ensor et Chagall.

Ayant entendu parler de l'évènement, une délégation liégeoise composée d'artistes, mais surtout d'entrepreneurs et de politiques décidèrent d'acquérir des oeuvres et réussirent à réunir 5 millions de francs de l'époque (3,5 millions d'euros). Ils repartirent de Lucerne avec 9 tableaux. Les Liégeois devinrent ainsi les plus gros acheteurs de la vente.

Une délégation de l'Etat belge était également présente et avait acquis 7 autres tableaux pour les musées d'Anvers et de Bruxelles.

La plupart de ces oeuvres sont aujourd'hui réunies pour la première fois à la Cité Miroir à Liège, ainsi que d'autres prêtées notamment par des musées américains et allemands. Le visiteur de L'art dégénéré selon Hitler pourra ainsi contempler La famille Soler de Picasso, La mort et les masques d'Ensor, Le sorcier d'Hiva-Oa de Gauguin ou encore La maison bleue de Chagall.

L'exposition est le fruit d'un travail de recherche de l'université de Liège pour retrouver la trace des oeuvres vendues en 1939 à Lucerne. Elle met également en avant toutes les contradictions des nazis en matière d'art dégénéré: certains artistes membre du parti nazi étaient repris sur cette liste, alors que de hauts responsables du régime, comme Goebbels, collectionnaient des oeuvres interdites.

L'exposition sera accessible jusqu'au 29 mars 2015. Infos: www.citemiroir.be

Il y a 75 ans, les nazis organisaient à Lucerne (Suisse) une vente d'oeuvres d'art confisquées aux musées allemands car considérées comme dégénérées. Cent vingt-cinq lots avaient été mis aux enchères, dont des tableaux de Picasso, Gauguin, Ensor et Chagall. Ayant entendu parler de l'évènement, une délégation liégeoise composée d'artistes, mais surtout d'entrepreneurs et de politiques décidèrent d'acquérir des oeuvres et réussirent à réunir 5 millions de francs de l'époque (3,5 millions d'euros). Ils repartirent de Lucerne avec 9 tableaux. Les Liégeois devinrent ainsi les plus gros acheteurs de la vente. Une délégation de l'Etat belge était également présente et avait acquis 7 autres tableaux pour les musées d'Anvers et de Bruxelles. La plupart de ces oeuvres sont aujourd'hui réunies pour la première fois à la Cité Miroir à Liège, ainsi que d'autres prêtées notamment par des musées américains et allemands. Le visiteur de L'art dégénéré selon Hitler pourra ainsi contempler La famille Soler de Picasso, La mort et les masques d'Ensor, Le sorcier d'Hiva-Oa de Gauguin ou encore La maison bleue de Chagall. L'exposition est le fruit d'un travail de recherche de l'université de Liège pour retrouver la trace des oeuvres vendues en 1939 à Lucerne. Elle met également en avant toutes les contradictions des nazis en matière d'art dégénéré: certains artistes membre du parti nazi étaient repris sur cette liste, alors que de hauts responsables du régime, comme Goebbels, collectionnaient des oeuvres interdites. L'exposition sera accessible jusqu'au 29 mars 2015. Infos: www.citemiroir.be