Avant même que résonnent, à Bruxelles, les premières notes de la Jeanne d'Arc au bûcher conçue par l'artiste italien Romeo Castellucci, la fédération Pro Europa Christiana, offusquée que l'héroïne s'y travestisse en... concierge, demandait, 14.000 signatures à l'appui, l'annulation du spectacle. Visiblement, près de trois ans après sa création remarquée à Lyon - des CRS avaient dû disperser des extrémistes venus protester contre une "atteinte à la figure de la sainte" -, certains ont encore du mal, tant avec la défroque de la Pucelle, qu'avec son plus simple appareil. Dans cette épopée à rebours de sa courte existence, il y a ...