Quand le célèbre historien de l'art Ernst Gombrich (1909 - 2001) découvre Venise pour la première fois, il est retourné. L'effet que produit la ville sur lui est d'autant plus fort qu'il avait en tête l'image d'une "cité plus lente que les autres à adopter le style de la Renaissance". C'est d'abord la bibliothèque de Saint-Marc, la Biblioteca nazionale Marciana, qui le stupéfie. Les reproductions qu'il avait pu voir auparavant ne laissaient en rien présager l'évidence imparable du bâtiment signé par Jacopo Sansovino (1486 - 1570). Gombrich ne se lasse pas de constater à quel point la construction tire parti de "l'éblouissement de la lumière scintillante reflétée par la lagune".
...